éducation des filles

Enfants du Monde met l'accent sur l'émancipation des filles

 

Nombreux sont les pays où les filles ne sont pas scolarisées parce que leur parents n’en voient pas l’utilité. Pour eux, l’éducation des filles est secondaire. Ils préfèrent garder les filles à la maison pour les travaux domestiques. Ils investissent plutôt dans l’éducation des garçons qui apporteront plus tard un revenu à la famille tandis que les filles sont souvent mariées tôt et partent vivre dans leur belle-famille.

Enfants du Monde aide les filles déscolarisées en leur offrant une éducation de base, qu’elles soient encore des enfants ou déjà des jeunes filles. Nous leur apportons aussi un soutien afin qu’elles puissent poursuivre leurs études dans le secondaire ou faire un apprentissage. Nous mettons l’accent sur l’émancipation des filles parce que c’est seulement en étant éduquées, que les filles pourront se protéger contre les multiples abus et construire leur propre avenir.

Nos points forts:

  • Dans nos écoles, nous veillons à ce qu’au moins la moitié des élèves soient des filles.
  • Nous sensibilisons les parents à l’importance d’éduquer aussi leurs filles.
  • Parce que nos écoles acceptent aussi des filles qui ont dépassé l’âge de scolarisation, toutes les filles reçoivent une deuxième chance – aussi celles traditionnellement en âge de se marier.
  • L’éducation et la formation professionnelle des filles freinent les mariages précoces et ce faisant toutes les conséquences négatives liées à cette coutume comme par exemple les grossesses précoces.
  • Dans nos écoles professionnelles, tous les métiers sont ouverts aux filles. Nous les encourageons à entreprendre aussi des formations qui sont généralement réservées aux garçons telles que la menuiserie, la soudure ou l’informatique.
  • La scolarisation des filles les rend autonomes et responsables dans leur vie de tous les jours. Des filles éduquées disposent des compétences et du savoir nécessaire pour pouvoir améliorer leurs conditions de vie et prendre leur avenir en main.
  • En agissant sur l’éducation des filles, nous luttons contre leur exploitation, par exemple dans l’industrie textile, les réseaux de prostitution ou la domesticité.