projet d'education au niger

 

«Ma famille a envoyé les garçons à l’école et gardé les filles à la maison pour les travaux domestiques», raconte Aminatou Inoussa, 20 ans. Au Niger, quatre filles sur dix et trois garçons sur dix ne vont pas à l’école.*

C’est pourquoi Enfants du Monde soutient des écoles dans les quartiers pauvres de Niamey, la capitale, et dans la région de Tahoua à l'ouest du Niger. Ces écoles sont ouvertes aux enfants entre 9 et 13 ans qui n’ont jamais été à l’école ou qui l’ont quittée trop tôt.

 

Nos points forts:

  • Plus de 1'300 enfants et adolescents bénéficient du projet d’éducation
  • Une attention particulière est portée à la scolarisation des filles
  • L’enseignement est adapté aux réalités et aux besoins des enfants: les cours sont dispensés en deux langues – en français, la langue officielle, et dans la langue locale. Les enfants suivent également des cours pratiques, par exemple en couture ou dans l’agriculture
  • Après une éducation de base de quatre ans, les élèves poursuivent leur éducation dans une école publique ou font un apprentissage
  • Les enseignants suivent une formation pédagogique approfondie qui leur permet d’améliorer la qualité de leurs leçons
  • Le Ministère de l’Education envisage d’utiliser l’approche pédagogique préconisée par Enfants du Monde pour offrir une éducation de base aux enfants et aux jeunes qui n'ont pas été scolarisés

Enfants du Monde met en œuvre son projet d’éducation en collaboration avec les associations partenaires locales ONEN (Organisation Nigérienne des Educateurs Novateurs) et MdE (Monde des Enfants).

 

*Source: UNICEF