notre approche de santé

La promotion de la santé par Enfants du Monde

 

Pour améliorer la santé des femmes enceintes, mères et bébés, Enfants du Monde s'appuie sur l’approche «Collaborer avec les individus, les familles et les communautés pour améliorer la santé maternelle et néonatale». Enfants du Monde fonde son action sur l’approche Collaborer avec les individus, les familles et les communautés en faveur de la santé maternelle et néonatale (IFC), développée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Notre objectif est d’intégrer cette composante dans les stratégies de santé de nos pays d’intervention, qui souvent négligent l'implication des communautés et mettent l'accent plutôt sur les infrastructures et le renforcement des services de santé.

Cette approche de santé communautaire contribue à diminuer les causes principales de décès des femmes et bébés pendant la grossesse et l'accouchement. Elle renforce notamment les moyens d'agir des familles et plus largement des communautés pour améliorer la santé de leurs femmes enceintes, mères et bébés. De plus, elle facilite l'accès et l'utilisation des services de santé.

 

Les points forts de l'approche IFC:

  • L'accent est mis sur le développement d'actions communautaires visant à surmonter des obstacles rencontrés par les femmes enceintes pour bénéficier d’une attention adéquate. Ainsi, les communautés identifient les principales problématiques en santé maternelle et néonatale et participent à la recherche de solutions.
  • Un plaidoyer est mené auprès des gouvernements afin qu'ils développent des politiques publiques favorables à la santé des femmes enceintes, mères et bébés.
  • Les capacités du personnel de santé en conseil et communication sont renforcées par des formations continues.
  • Le système de suivi et d'évaluation des actions en santé maternelle et néonatale est renforcé.
  • Une formation universitaire sur l'utilisation de l’approche IFC est proposée en Colombie aux responsables de programmes de santé de plusieurs pays d'Amérique latine.
  • Les actions au sein du secteur de la santé ainsi qu'entre le secteur de la santé et d'autres secteurs, comme par exemple l’éducation ou l’agriculture, sont mieux coordonnées.