Au Burkina Faso, l’insécurité croissante liée aux attaques de groupes armés, en plus de la crise de la COVID-19, ont entrainé la fermeture de plus de 2'000 écoles*, affectant ainsi plus de 300'000 élèves. Les besoins en éducation sont très importants et notamment dans les régions de l’Est, du Centre Nord et de la Boucle de Mouhoun.Dotation des filles en kit scolaire, Province de Sanematenga, Burkina Faso ©Enfants du MondeRemise de fournitures scolaires à une élève de la province de Sanematenga, Burkina Faso © Anda & Pinal / Enfants du Monde

Assurer une continuité dans l’éducation

Dans le cadre du projet d’éducation en situation d’urgence récemment débuté grâce au précieux soutien du fonds mondial Éducation sans délai, Enfants du Monde a déjà mené plusieurs actions pour permettre aux enfants déplacés et ceux des communautés démunies, d’accéder à une éducation de qualité.

Des écoles temporaires ont été construites par les populations locales avec les matériaux à disposition pour accueillir des enfants, âgés de 9 à 16 ans, en situation de décrochage scolaire. 38 enseignants et 8 formateurs professionnels ont été recrutés et formés afin d’encadrer plus de 1'400 enfants et adolescents dans des centres d’éducation alternative et de formation professionnelle. L’enseignement se fait en langue nationale et dans la langue maternelle des enfants pour favoriser leur apprentissage. L’objectif à long terme est de permettre à ces élèves de réintégrer le système éducatif traditionnel pour poursuivre leur formation.

Garantir de bonnes conditions d’enseignement

Chaque élève reçoit des fournitures et manuels scolaires (cahiers, supports pédagogiques, etc.). Afin de garantir la sécurité des enfants et des enseignants, du matériel de protection individuelle contre la COVID-19 (masques, gel hydroalcoolique) ainsi que des fontaines pour se laver les mains et du savon ont été mis à disposition. Une attention particulière est portée aux filles, par exemple par la distribution de kits d’hygiène menstruelle (souvent elles ne se rendent pas à l’école au moment des règles car elles ne peuvent pas s’y changer). Enfin, des vélos sont offerts aux plus vulnérables qui habitent loin des centres d’enseignement.

Remise de fourniture et de vélo à une fille fréquentant un des centres dans le Bazega, Burkina Faso ©Enfants du MondeRemise de fournitures scolaires et d'un vélo à une élève d'un centre dans le Bazega, Burkina Faso © FDC / Enfants du Monde

*Source: rapport statistique Education en situation d’urgence, Ministère de l’Education Nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales au Burkina Faso, 5 décembre 2020.