Projet de santé À Madagascar

Enfants du Monde prévient la malnutrition dans les écoles

 

Madagascar est l'un des pays les plus pauvres du monde, avec près de 75% de la population vivant en dessous du seuil de pauvreté. En 2019, le pays a été classé par l'Institut international de recherche sur les politiques alimentaires comme présentant un « niveau de faim alarmant ». Actuellement, près de 2 millions des enfants de moins de 5 ans souffrent de malnutrition chronique, ce qui fait de la malnutrition l'un des plus grands défis auxquels Madagascar doit faire face.

Depuis janvier 2021, Enfants du Monde, en collaboration avec l’ONG Partenaire CO.P.E. (Cooperazione Paesi Emergenti / Coopération pour le Développement des Pays Émergents), soutient un projet pilote d’une année d’éducation nutritionnelle dans trois écoles primaires d’Ambanja, dans le nord du pays. Suite aux premiers résultats encourageants, l'expérimentation est prolongée sur 2022 et 20223.

Projet de prévention de la malnutrition à Madagascar © Enfants du MondeProjet de prévention de la malnutrition à Madagascar © Enfants du Monde

Transmettre les principes d’une alimentation saine et nutritive aux enfants d’Ambanja

Afin de combattre la malnutrition, notre équipe a développé différents manuels et jeux pour que les enseignant·es puissent transmettre aux élèves les principes d’une alimentation à la fois saine et nutritive.

  • Un guide pour les enseignant·es, alliant théorie et pratique. Le guide contient des informations de base sur les principes nutritionnels, l’hygiène, la malnutrition, ainsi que des activités ludiques à réaliser en classe. L’objectif est de faire changer les habitudes alimentaires des élèves et de leur famille.
  • Un livret sous forme de bande dessinée pour les enfants, dont l’histoire se base sur trois personnages malgaches auxquels les élèves peuvent facilement s’identifier. Ils/elles découvrent les principes d’une alimentation saine, nutritive, variée et adaptée aux habitudes alimentaires locales.
Ce projet est important pour nous et pour les enfants car nous apprenons à mieux cuisiner les aliments locaux. Les manuels pédagogiques nous permettent d’approfondir nos connaissances sur la bonne alimentation et nous rendent autonome dans la transmission de ces connaissances à nos élèves.

Sylvia Newkeze, directrice de l'école maternelle privée Mangafally


Mobiliser les expert·es au Sud et au Nord

Le guide et la bande dessinée ont été élaborés au cours d’un processus participatif entre l’équipe santé d’Enfants du Monde basée à Genève, et l’équipe malgache, afin de tirer profit des compétences de chacune.

À Madagascar, la directrice d’une école privée, une sage-femme, la directrice de la circonscription de la santé scolaire et des enseignant·es ont apporté leurs connaissances sur les habitudes alimentaires locales, les produits locaux et leur utilisation.

En Suisse, en plus de notre spécialiste santé, une médecin, une nutritionniste et des spécialistes en éducation ont été mobilisés pour l’élaboration du matériel pédagogique.

Depuis l’Italie, Terre Innovative Healthcare a mis à disposition ses compétences graphiques.

Aperçu du guide pédagogique développé pour les enseignant·es pour les activités à mener en classe :

 Guide de l'enseignant-e - Nutrition - Madagascar

 Guide de l'enseignant-e - Nutrition - Madagascar

 Guide de l'enseignant-e - Nutrition - Madagascar


Sensibiliser également la communauté

Enfants du Monde a formé une trentaine d’enseignant·es formateur·trices à Ambanja, qui pourront à leur tour former d’autres enseignant·es et mettre en pratique l'utilisation du matériel pour promouvoir les bonnes pratiques alimentaires auprès des élèves et de leurs familles. Plus de 1’000 enfants et leurs familles (environ 5’000 personnes) pourront ainsi être sensibilisées

J’ai apprécié former les enseignant·es pour qu’ensuite ils /elles puissent, à travers des activités ludiques, faire découvrir aux enfants comment avoir une bonne alimentation et pourquoi c’est important.

Warda Razafindravelo, Sage-femme et coordinatrice pour la composante santé du projet « Prévention de la malnutrition infantile à Madagascar »

Pour soutenir le projet au-delà des classes et toucher les familles et les communautés, les thématiques du guide (principes nutritionnels, l’hygiène, la malnutrition) développé pour les enseignant·es seront reprises sous forme d’émissions radio auxquelles contribueront des groupes de parents.

En parallèle et avant fin 2022, un jury d’élèves et d’enseignant·es organisera un concours gastronomique auquel participeront les familles. Les repas seront jugés sur la base de critères relatifs à leur valeur nutritionnelle et l’utilisation de produits locaux. Les gagnants repartiront avec de quoi refaire plusieurs bons menus à la maison.

Des élèves seront aussi mis à contribution pour monter une pièce de théâtre sur la base de la bande dessinée développée pour le projet. Ils s’inspireront de cette histoire d’un frère et de sa sœur qui découvrent les principes d’une bonne alimentation et de leur copain qui ne se nourrit pas bien. Des élèves d’une classe de grands joueront cette pièce d’ici le 24 décembre 2022.

Un projet de jardin potager dont la gestion serait remise aux enfants pendant les périodes scolaires est également à l’étude.

Les connaissances et pratiques alimentaires des élèves et des familles ont été évaluées en début de projet et elles seront mesurées à nouveau régulièrement afin de déterminer la progression des acquis.

Aperçu du livret sous forme de bande dessinée, développé pour les élèves et leurs familles :


Repérer les cas de malnutrition

Pour compléter ces efforts de prévention de la malnutrition, notre partenaire Terre Innovative Healthcare a mis en place une application Android pour le dépistage et le suivi de la malnutrition chez les enfants au sein des trois écoles d’Ambanja.

Giovanna Stancanelli, Directrice chez Terre Innovative Healthcare, explique que l’application destinée aux agent·es de santé, leur permet d’enregistrer le suivi des enfants avec des paramètres tels l’âge, la taille, le poids, la température et d’autres observations sur leur état de santé en général. Ces informations sont synchronisées dans une base de données accessibles aux personnels autorisés et alertent sur les cas problématiques.

terreinnovativehealthcare main© Anna Valentino / Terre Innovative HealthCare